Revue de presse 08 Mars 2019 : Bouteflika, une candidature controversée

Le 18 avril 2019 aura lieu l’élection présidentielle algérienne. Abdelaziz Bouteflika, l’actuel président de l’Algérie, a posté sa candidature au titre de président pour un, possible, cinquième mandat.

Cette candidature fait « rire jaune » selon Dounia Hadmi, journaliste pour Libération. Cette candidature est très controversée car le président est affaibli depuis 2013 à cause d’un accident vasculaire-célébrale (AVC) et n’a pas fait d’apparition publique depuis quelques années.

Crédits photographiques :
Thierry Ehrmann

Les différents journaux s’accordent à dire que Bouteflika est un candidat « absent ». De nombreux algériens espèrent éviter une nouvelle campagne présidentielle comme celle de 2014 où Bouteflika a été incapable de s’adresser aux électeurs, fait remarquer Amir Akef de la rédaction Le Monde.

Plusieurs manifestations ont lieu depuis le 22 février pour protester contre cette candidature. Ces rassemblements engendrent des émeutes : on dénombre 63 blessés et 45 interpellations selon le gouvernement algérien pour le mouvement à Alger, la capitale de l’Algérie, le 1er Mars. Selon Nadia Lahchi du Figaro, toutes les composantes de la société algérienne ont été représentées lors de la manifestation.

Ce mouvement a une répercussion en France, où le 3 Mars dernier, des milliers de franco-algériens et d’algériens ont marché Place de la République à Paris pour soutenir leurs confrères contre un futur mandat de Bouteflika.

Lisa Lemardelé