Revue de presse du 8 Mai 2020 : Retour sur la « mort » de Kim Jong-Un

Crédits photographiques :The White House from Washington, DC

Depuis la fin Avril, une rumeur a mis Internet en ébullition. En effet, selon le Daily NK, un journal sud-coréen qui parle d’informations nord-coréennes, dans un article paru le 21 Avril titré « Kim Jong Un a récemment subi une intervention cardiovasculaire », le dictateur nord-coréen ne serait pas apparu lors de la cérémonie en l’honneur du grand-père de Kim Jong-Un : Kim Il Sung, le 15 avril 2020.

Selon la source de ce même journal, le 12 Avril, le dirigeant aurait subi une intervention cardio-vasculaire. Son absence était inédite car depuis sa prise de pouvoir en 2012, Kim Jong-Un a participé à toutes les cérémonies d’hommages pour son grand-père. Le journal théorise alors sur « [les] questions sur la santé » du leader nord-coréen. L’article continue en expliquant que le dictateur n’est peut-être pas apparu pour éviter les risques liés au COVID-19 tout simplement. Cependant, la plupart des personnes 

se sont focalisées uniquement sur la 1ère partie de l’article, oubliant les hypothèses liées à l’actuelle pandémie mondiale.

Les médias officiels de la Corée du Nord ont, eux, expliqué que leur leader « inspectait des avions de chasse sur une base militaire » selon un article du journal Le Monde du 2 Mai.

La rumeur dépasse vite le stade de l’information et des tabloïds reprennent à leur tour l’article du Daily NK. Dans un article paru dans Closer écrit par Mélody Husson Garnier, le 6 Mai, le dirigeant aurait simulé « une fausse opération du cœur pour cacher les vraies raisons de sa disparition » qui est la peur du COVID-19.

Les journaux américains s’emparent très rapidement du sujet. Le tabloïd TMZ titre son article sur Kim Jong-Un, le 26 Avril, « Kim Jong-Un, vivant et en bonne santé… ou mort ??? ». Cette reprise de l’information par TMZ va très vite propager la rumeur aux États-Unis.

Le 1er Mai, après 3 semaines de disparition et de théories plus ou moins originales crées par internautes, le leader nord-coréen refait son apparition sur la scène publique en inaugurant une usine d’engrais.

Cependant, malgré la réapparition du dictateur, certaines théories persistent. RTL Belgique, le 7 Mai, partage une théorie « audacieuse » d’une ancienne députée britannique avec dérision : « Plus audacieuse, une ancienne députée britannique, Louise Mensch affirme que l’homme qui était à l’inauguration de vendredi n’est pas Kim Jong-Un mais un sosie. Elle estime que ses dents et ses sourcils sont différents. »

Il est très peu probable que l’on apprenne un jour les véritables raisons de cette absence de 3 semaines du dirigeant nord-coréen.

Lisa Lemardelé