Des élèves de terminales jurys de Ma Thèse en 180 secondes

Hier, le Jeudi 18 Mars, une des classes de terminales spécialité HGGSP du lycée a pu participer au jury lycéen du concours Ma Thèse en 180 secondes, plus précisément la finale régionale.

Crédits photographiques : Mme Delozier

Ma Thèse en 180 secondes est un concept simple venant de l’université de Queensland en Australie. Importée au Canada en 2012 par l’Association francophone pour le savoir, cet organisme a étendu le concours à l’ensemble des pays francophones.

La première édition internationale a eu lieu en 2014 mettant face à face quatre pays, la Belgique, la France, le Maroc et le Canada, à Montréal. Au fil des années, la compétition accueille de plus en plus de pays francophones atteignant la dizaine en 2016.

Le concept de ce concours est très simple mais complexe à réaliser : un doctorant doit vulgariser sa thèse en trois minutes face à un auditoire diversifié.

Avant d’atteindre la finale internationale, différentes sélections sont nécessaires : tout d’abord les régionales puis les nationales avant d’arriver au dernier seuil, les internationales.

Cette année pour la finale régionale, 13 candidats ont tenté leur chance. Les sujets étaient variés comme « générer des nombres aléatoires », « le chanvre dans les matériaux de construction » ou encore « les effets de la méditation sur le sommeil ».

La gagnante de cette édition 2021 est Candice Roux avec une thèse sur « des médicaments pour soigner la mémoire ». Son accroche en lien avec le dessin animé Le Monde de Nemo a permis au plus grand nombre de comprendre ce travail de recherches sans avoir nécessairement un bagage scientifique élevé.

Candice Roux Crédits photographiques : Mme Delozier

La deuxième place revient à Chloé Fougères avec sa thèse sur « Les réactions nucléaires au cœur des étoiles ». Elle accompagnera Candice à la demi-finale nationale.

Chloé Fougères Crédits photographiques : Mme Delozier

Le prix des internautes a lui été remis à Candice Roux et à Younès Tierce, tous deux arrivés ex-aequo. La thèse de Younès porte sur « la génération de nombres aléatoires ».

Les élèves ont globalement aimé l’évènement. Ceux-ci ont apprécié l’initiative de leurs professeurs. La Thèse en 180 secondes était « intéressante ». Selon Apolline, la compétition permet de sortir des cours habituels et d’observer comment améliorer un exposé oral notamment pour l’épreuve de fin d’année pour le baccalauréat : Le Grand Oral. Les allocutions des différents concurrents ont été utiles afin de savoir ce qu’il faut faire ou pas dans cet exercice. Marion, élève dans la même classe, déclare que les sujets non-habituels de par leur côté scientifique étaient variés et bien vulgarisés. La compétition lui a permis de mieux s’inspirer de la rhétorique et de l’éloquence pour son épreuve de fin d’année.

Le prix lycéen a été remis à Cassandre Palix sur le sujet de « la méditation pour améliorer le vieillissement » et à Younès Tierces. Ils sont tous deux ex-aequo.

Younès Tierce Crédits photographiques : Mme Delozier
Cassandre Pallix Crédits photographiques : Mme Delozier

Désormais on souhaite bonne chance à Candice Roux et à Chloé Fougères pour porter leurs thèses aux épreuves nationales.

Lisa Lemardelé